Footage from inside the new MEDICIS facilety of ISOLDE, showing the new robot and train system that will be used for handeling the MEDICIS targets. (Video: CERN)

 

Des technologies et des idées innovantes développées pour la physique ont conduit à de grandes avancées en médecine au cours des cent dernières années, notamment depuis la découverte des rayons X et de la radioactivité ainsi que, plus récemment, avec l’avènement des diagnostics et traitements médicaux à l’aide de rayonnements.

La communauté médicale utilise déjà largement les radioisotopes pour l’imagerie, le diagnostic et la radiothérapie. Cependant, plusieurs des isotopes actuellement utilisés ne présentent pas la combinaison de propriétés physiques et chimiques la mieux adaptée. Ainsi, ils ne ciblent pas les tumeurs avec assez de précision et, dans certains cas, un type de rayonnement différent pourrait être plus approprié.

CERN-MEDICIS (Medical Isotopes Collected from ISOLDE) est une installation unique en son genre, conçue pour produire des radioisotopes ayant les propriétés adéquates pour améliorer la précision de l’imagerie et du traitement des patients, et donc permettre d'augmenter radicalement les chances de réussite du traitement du cancer. Elle permettra d'élargir l’éventail des radioisotopes disponibles pour la recherche médicale, dont certains ne peuvent être produits qu’au CERN, et de les envoyer à des hôpitaux et des centres de recherche en Suisse et en Europe pour des études complémentaires.

Des progrès importants ont été réalisés récemment dans l’utilisation des radioisotopes pour le diagnostic et le traitement, et les scientifiques pourront dorénavant, grâce à MEDICIS, concevoir et tester des radioisotopes non conventionnels afin de développer de nouvelles techniques pour lutter contre le cancer.

Le projet CERN-MEDICIS illustre une fois encore la manière dont les technologies du CERN peuvent, au-delà de leur utilisation pour la recherche fondamentale, être sources de bénéfices pour la société.
- Frédérick Bordry, directeur des accélérateurs et de la technologie au CERN