Un avant-goût du Portail de la science du CERN

 

Launch of the Science Gateway project

Le Portail de la science du CERN deviendra le centre emblématique du CERN consacré à l'éducation et à la communication scientifiques grand public. (Image: CERN)

Qu'il s'agisse de la découverte du boson de Higgs ou de l'invention du World Wide Web, le CERN n'a négligé aucune piste pour tenter de repousser les limites de la connaissance humaine. Afin de favoriser cet esprit de curiosité scientifique, le CERN organise activement des manifestations et activités dans les domaines de l'éducation et de la communication grand public. On citera notamment des expositions, des journées portes ouvertes, la Nuit des chercheurs ou encore les ateliers du S’Cool LAB. Le Portail de la science fera la part belle à un grand nombre de ces activités et manifestations, et réservera par ailleurs quelques surprises.

«Le Portail de la science invitera les visiteurs à effectuer un voyage unique et authentique au cœur de la recherche et de la technologie du CERN, en faisant appel aux objets et aux personnes du Laboratoire, et en tirant parti de la proximité des accélérateurs, des détecteurs et des installations du CERN», indique Ana Godinho, responsable de l'Éducation, de la communication et des activités grand public au CERN.

Niché au cœur d'une forêt nouvelle, le centre permettra aux visiteurs de vivre une expérience complète, allant au-delà des visites guidées.

«En comparaison de l'offre actuelle, le Portail de la science offrira une expérience plus riche aux visiteurs, qui peuvent ne pas avoir l'occasion d'effectuer une visite guidée», précise François Briard, chef de la section Visites et relations locales du CERN. «Il sera facilement accessible au public ; aucune inscription préalable en tant que visiteur ne sera nécessaire.»

Le projet va de l'avant : sa phase de construction commence à la fin de l'année et ses contenus sont en cours de développement. Le bâtiment hébergera des expositions, des laboratoires pédagogiques, un amphithéâtre et des espaces publics favorisant les échanges d'idées entre scientifiques, artistes et visiteurs. À côté des événements internes variés organisés par le CERN, l'amphithéâtre du Portail de la science accueillera des événements publics comme des conférences, des ateliers, des spectacles scientifiques et des performances artistiques.

Les expositions Découvrir le CERN, Notre Univers et Monde quantique recréeront les environnements du CERN, relateront des histoires attrayantes et rapprocheront le public du CERN – parfois littéralement. Un accélérateur de protons en fonctionnement sera placé à l'étage des expositions ; il sera l'un des éléments marquants du Portail de la science.

Mais ce qui enthousiasme le plus Emma Sanders, responsable des expositions au CERN, c'est la possibilité pour le Portail de la science d'atteindre de nouveaux publics, qui ne sont pas forcément déjà inspirés par la science. Le projet espère ainsi inspirer une génération diversifiée de futurs scientifiques.

Les laboratoires pédagogiques du Laboratoire contribuent également au projet en apportant une touche originale aux activités pratiques qui seront proposées. Par exemple, un accélérateur de balles de ping-pong à faire soi-même utilisera des balles de ping-pong électriquement chargées dans des champs électriques dans le but de démontrer les principes des accélérateurs de particules linéaires au CERN. Les échanges d'idées entre physiciens, artistes et spécialistes de la communication du monde entier ont été cruciaux pour optimiser au mieux les contenus du Portail de la science en matière d'éducation et de communication grand public. Près d'une centaine de physiciens et d'ingénieurs ont ainsi proposé des idées et conseils lors de réunions de réflexion, d'ateliers et de discussions. Les équipes restent ouvertes à des idées d'activités attrayantes pour le projet de la part de l'ensemble de la communauté du CERN.

« Nous souhaitons favoriser les interactions entre apprenants de tous âges et la communauté scientifique du CERN, qui n'est pas limitée aux physiciens des particules », souligne Julia Woithe, coordinatrice des laboratoires pédagogiques. « En particulier, nous souhaitons que les élèves apprennent à connaître de véritables scientifiques, en tant que personnes ordinaires, voire en tant que modèles, en dehors de Marie Curie et Albert Einstein, afin de les convaincre que la science est à la portée de tout le monde. »

 


Cet article a été publié pour la première fois le home.cern