Le CESP allie science et entrepreneuriat!

 

Voici le deuxième article de la série intitulée «Mener un projet» (Project Leadership series). Cette série a pour objectif de vous faire découvrir les activités variées menées sous l'égide de la Fondation CERN & Société en vous présentant le point de vue des responsables de ces projets. Aujourd'hui, nous rencontrons Silje Uhlen Maurset, la responsable de projet du Programme du CERN pour les étudiants en entrepreneuriat (CESP), elle-même jeune entrepreneuse et l'une des premières étudiantes à participer au programme !

Pouvez-vous décrire brièvement ce programme?

Le programme du CERN pour les étudiants en entrepreneuriat consiste en une résidence de cinq semaines au cours de laquelle des étudiants, venus du monde entier, mettent au point un plan pour créer et développer leur projet d'entreprise avec l'aide d'experts techniques du CERN, de mentors en start-up et d'entrepreneurs chevronnés.

Quel est l’objectif du programme?

Notre objectif est de soutenir des projets innovants qui deviendront par la suite des start-up, améliorant ainsi l'impact positif du CERN en dehors du domaine de la physique des hautes énergies. Nous voulons accompagner les étudiants dans la première étape de création de leur entreprise en leur donnant la possibilité de rencontrer des experts techniques du CERN, et de bénéficier du soutien d'entrepreneurs chevronnés, ainsi que d’un réseau d'incubateurs de start-up compétents et d’investisseurs intéressés par les projets en phase de démarrage. Nous espérons ainsi que l'aide apportée réduira la phase initiale de leur start-up pour un impact encore plus important. Enfin, nous voulons former la prochaine génération d'entrepreneurs dans le domaine des hautes technologies. Ces entrepreneurs, espérons-le, relèveront un jour de grands défis mondiaux.

Silje
Silje Uhlen Maurset, Project Manager, CERN Entrepreneurship Student Program

Qu’y a-t-il de nouveau cette année?

Nous voulons qu’une fois le programme terminé, les équipes poursuivent leur exploration du monde de l’entrepreneuriat. C'est pour cette raison que nous avons ouvert notre programme aux candidatures collectives, parallèlement aux candidatures individuelles. Les participants perdront ainsi moins de temps à apprendre à connaître les points forts et faibles de chacun. Nous pourrons alors véritablement les aider à se concentrer sur les aspects techniques liés à l'entrepreneuriat dans le secteur des hautes technologies, et leur permettre d’utiliser les technologies du CERN pour faire une différence dans le monde.

Comment se déroule le programme?

Il s'agit essentiellement de mettre en pratique les projets de start-up des étudiants. Durant la première semaine du programme, les participants rencontrent des experts techniques ou se familiarisent avec des technologies du CERN pour comprendre comment le CERN peut les aider à résoudre les défis techniques de leur projet. Tout au long du programme, les étudiants confirment certaines de leurs idées et reçoivent des retours sur leur projet d'entreprise et leurs présentations. Lors de la dernière semaine, les participants présentent leur projet de start-up, l'objectif de cet exercice étant de les préparer à soumettre leur candidature auprès d'incubateurs ou d’accélérateurs de start-up.

Quels sont les critères d'éligibilité pour participer au Programme du CERN pour les étudiants en entrepreneuriat?

Il est nécessaire d’être inscrit dans un établissement d'enseignement au niveau bachelor ou master (de préférence au niveau master), et d’avoir déjà un projet d'entreprise, sans que cette dernière ne soit nécessairement constituée. De plus, les candidats doivent avoir de l’expérience en entrepreneuriat dans le domaine des technologies, ou montrer un fort intérêt pour ce dernier, et aspirer à créer leur propre entreprise. Il est possible de postuler en tant qu’équipe (entre deux et quatre membres) ou individuellement. Les candidatures doivent inclure une description du projet et expliquer dans quelle mesure l'expertise technique du CERN peut contribuer à le réaliser. L’ensemble des critères d’éligibilité, ainsi que les conditions générales, seront publiés à l'ouverture des candidatures sur kt.cern/CESP.

Quel est le point fort de ce programme?

À mon avis, c'est le réseau que vous vous créez. Nous réunissons des candidats hautement qualifiés venus du monde entier, avec une expérience, des compétences et un réseau différents, que nous mettons en relation avec des experts techniques du CERN extrêmement compétents et des entrepreneurs chevronnés. Il n’est pas donné à tout le monde de pouvoir tisser des liens, apprendre des autres et se soutenir mutuellement au sein d’une telle communauté internationale.

Je trouve également formidable que tant de jeunes étudiants viennent au CERN, résolus à relever les grands défis auxquels le monde doit faire face aujourd’hui, tels que l'environnement, le climat et le développement durable. Ce programme permet d’utiliser la science pour rendre le monde meilleur dans le vrai sens du terme.

Comment le programme est-il financé?


Le programme est entièrement financé par des dons externes via la Fondation CERN & Société. Les étudiants reçoivent une allocation pour couvrir leurs frais journaliers et nous assumons également le coût de leur hébergement dans les hôtels du CERN pour qu’ils n'aient rien à débourser durant leur séjour au Laboratoire. Cela nous aide à garder le programme ouvert à tous, afin qu’il reste véritablement accessible aux étudiants du monde entier, indépendamment de leur situation économique. De même, pour que les étudiants puissent bénéficier de leur expertise, tous les frais des intervenants externes, notamment leurs frais de voyage, sont également couverts.

Le programme a-t-il donné naissance à des projets de start-up innovants?

Personnellement, les projets que j'ai le plus appréciés ont été ceux qui visaient à résoudre de grands défis mondiaux, comme détecter les reprises de feu dans les forêts ou la présence de micro-plastiques dans les eaux usées. C'est fantastique de voir les étudiants valider l'utilisation finale de leur projet avec des partenaires potentiels et présenter la proposition de valeur de technologies développées au CERN.

D'ailleurs, l'équipe qui a travaillé sur les micro-plastiques est toujours en activité. Ses membres ont commencé par explorer les différentes technologies du CERN. Intéressés par le faisceau laser structuré du CERN, ils ont étudié ses différentes possibilités d’applications. Ils attachaient une importance particulière à la résolution de défis mondiaux liés à l'environnement et aux océans. Au CERN, l'équipe a pu discuter avec les inventeurs du faisceau laser et les chargés du transfert de connaissances qui gèrent cette technologie, afin de comprendre son fonctionnement et dans quelle mesure elle pouvait contribuer à résoudre le problème lié à la contamination des eaux usées. Certains membres de l'équipe ont même déménagé d’une ville à une autre pour pouvoir travailler ensemble sur leur projet tout en poursuivant leurs études.

Je pense qu’en tant qu'organisation intergouvernementale, le CERN a une responsabilité lorsqu’il s’agit de collaborer pour résoudre les défis mondiaux. Je trouve donc très encourageant que des participants proposent des solutions aussi innovantes.

Quels conseils donneriez-vous aux futurs candidats?

Commencez par postuler! Nous aimons beaucoup lire les candidatures de futurs entrepreneurs passionnés. Nous sélectionnons les candidats en fonction de leur profil et de leur projet de start-up, il est donc capital de donner des informations claires à la fois sur votre profil et sur votre projet. Je conseille aux candidats de décrire le défi qu'ils souhaitent relever, d’expliquer pourquoi ils se considèrent comme les plus aptes à mener à bien ce projet et dans quelle mesure le CERN peut les aider concernant les aspects techniques du projet. Donnez autant de détails que possible! Il est également primordial que vous ayez une idée très claire de votre projet (cela ne vous sera pas uniquement utile pour votre candidature au CESP, mais aussi pour toutes vos futures candidatures auprès d'incubateurs ou demandes de financement). Enfin, n'oubliez pas de vérifier toutes les modalités de participation et de vous assurer que vous avez joint tous les documents nécessaires. Et consultez la page des médias sociaux de la Fondation CERN & Société pour ne rater aucune information!

Silje
Silje Uhlen Maurset (comme une participante a CESP 2018)

Parlez-nous de vous et de votre rôle de responsable de projet.

J'ai une formation en bio-nanotechnologie et en entrepreneuriat. J'ai toujours été intéressée par la mise en œuvre et la commercialisation de projets de recherche innovants et prometteurs qui ont un impact positif sur la société, notamment en ce qui concerne le climat, l'énergie et la santé. Après avoir étudié les sciences, je me suis rendue compte que la recherche ne me suffisait pas. Je voulais pouvoir partager la recherche avec tout le monde, la rendre plus accessible. Et la meilleure façon d'y arriver, c'était d'apprendre à le faire. J'ai donc entrepris des études de commerce pour comprendre les besoins du client, les marchés, le développement de produit et comment mettre un produit sur le marché. Au cours de mes études, j'ai monté une entreprise visant à utiliser la technologie du CERN pour numériser l'agriculture dans mon pays d'origine, la Norvège. J’ai également participé à la première édition du CESP en 2018, et un an et demi plus tard, j'ai commencé à travailler au CERN pour organiser la deuxième édition du programme et soutenir les potentiels entrepreneurs du CERN.

En tant que responsable de projet pour le CESP, je sélectionne les candidatures, mets en relation les étudiants avec des experts techniques et des mentors, organise les activités et le programme au jour le jour, et invite et coordonne les collaborateurs externes. C'est un travail réellement stimulant, avec des participants et des collaborateurs fantastiques.

J’espère pouvoir à l’avenir continuer à établir des ponts entre la science et l'entrepreneuriat en créant ma propre entreprise pour résoudre les grands défis mondiaux (ou du moins contribuer à les résoudre!).