Oser voir grand : échos du programme des étudiants d'été d'États non-membres

Le programme des étudiants d'été d'États non-membres est une occasion unique pour des étudiants du monde entier de passer un été au CERN et de participer à des expériences scientifiques qui comptent parmi les plus impressionnantes de la planète. Ce programme est destiné à des étudiants (en particulier à ceux venant de pays en développement) de fin de premier cycle ou de début de deuxième cycle universitaire dans les domaines de la physique, de l'informatique et de l'ingénierie.

En 2019, le CERN a accueilli 142 étudiants de 67 pays différents. En complément d'une formation scientifique intensive de huit semaines, les étudiants ont assisté à des conférences et ont eu la chance de travailler en laboratoire aux côtés d'experts du CERN.

Nirandi Jayasinghe, spécialiste en physique computationnelle venant du Sri Lanka, explique : « Pendant mon bachelor, nous ne disposions que d'un petit budget pour nos recherches. Même si les personnes de talent ne manquent pas dans mon pays, elles ne peuvent pas concrétiser leurs idées ou acquérir une expérience pratique faute d'un financement suffisant. Au CERN, je peux profiter des laboratoires et exploiter au mieux mes idées. »

Le programme d'été du CERN offre aux étudiants une expérience vraiment enrichissante, qui restera gravée dans leur mémoire. Pour certains, cet été est le premier qu'ils passent hors de leur pays.

 « Ces quatre dernières semaines passées au CERN m'ont donné envie de voir plus grand ! J'ai l'impression d'être sur une autre planète. Le CERN m'a permis de faire des choses que je n'aurais jamais eu l'occasion de faire autrement. Cette expérience m'a laissé sans voix ! », commente Bougatf Nidhal, étudiant en informatique fondamentale et formateur en programmation originaire de Tunisie.

Pour d'autres, la possibilité de mener des recherches directement au CERN les encourage non seulement à poursuivre une carrière scientifique, mais également à mettre en place les moyens financiers et matériels consacrés à la recherche dans leur pays.

Aya Beshr, qui suit un double cursus en physique et en chimie en Égypte, raconte : « Dans le cadre de mon travail au CERN, je me sers de l'apprentissage automatique. C'est tout nouveau pour moi. Dans mon pays, nous n'exploitons pas cette technologie, encore moins dans le domaine de l'analyse des données. C'est pour cette raison que j'essaie d'en profiter au maximum. Lorsque je rentrerai chez moi, j'espère pouvoir apporter ma contribution à mon pays en faisant mieux connaître ce domaine d'étude. »

Le programme des étudiants d'été d'États non-membres donne également aux participants l'occasion de découvrir la vie au CERN et de rencontrer d'autres jeunes ayant les mêmes aspirations. Juan Carlos Rojas, étudiant en physique du Costa Rica, confie : « Cette expérience au CERN a été très importante pour moi. Elle m'a rappelé à quel point la vie peut être belle. »

-------

Le programme des étudiants d'été d'États non-membres est un projet du groupe Éducation, communication et activités grand public, soutenu par la Fondation CERN & Société. En 2019, 58 étudiants ont bénéficié d'un soutien financier complet de la part de la Fondation CERN & Société, grâce à la participation généreuse du Science and Technology Facilities Council (Royaume-Uni) et d'autres donateurs.