Joan Heemskerk remporte le prix de résidence Collide Copenhagen du CERN

View in

English

Joan Heemskerk remporte le prix de résidence Collide Copenhagen du CERN

ven 29/09/2023 - 16:49

|

arts
A gauche, l’oeuvre « Prototype » datant de 2022, et à droite, l’oeuvre « SAT-HEX » datant de 2022 (copyright : Joan Heemskerk)

Après avoir lancé en mars dernier un appel international à candidatures, en collaboration avec le centre d’art Copenhagen Contemporary, Arts at CERN a annoncé aujourd'hui que l’artiste néerlandaise Joan Heemskerk était la lauréate du premier prix de résidence artistique Collide Copenhagen.  

Collide est le programme phare d’Arts at CERN, qui invite des artistes du monde entier et de tous horizons à soumettre des projets en vue d’une résidence de recherche reposant sur une interaction avec la communauté scientifique du CERN. La onzième édition de Collide, qui est aussi la première de Collide Copenhagen, a récolté 592 propositions de projets de 90 pays différents. 

Reprenant l'argument de Tim Berners-Lee, au CERN, que tous les scientifiques devraient pouvoir échanger leurs idées, le projet artistique de Joan Heemskerk, intitulé "Alice & Bob after Clay +=-> Hello, world!", cherche à développer un nouveau langage universel. En revisitant les figures classiques de la cryptologie, Alice et Bob, et en utilisant l'argile et le programme informatique Hello, World!, l’artiste élabore un message qui, sous forme d’un faisceau lumineux, d’un signal radio ou de tout à fait autre chose, transcenderait les limites galactiques et celles du vivant

Joan Heemskerk effectuera une résidence de deux mois, répartie entre le CERN et le centre Copenhagen Contemporary, dédiée à la recherche et à l'exploration artistiques. Elle travaillera en collaboration avec des physiciens, des ingénieurs et le personnel de laboratoire.  

Avec le soutien des équipes d'Arts at CERN et du centre Copenhagen Contemporary, la résidence sera suivie d'une phase de conception et de production d'une nouvelle œuvre d'art qui sera exposée au centre Copenhagen Contemporary en 2025, à l'occasion d'une exposition sur l'exploration des effets de la technologie sur l'humanité.  

« Le CERN s’inscrit dans une longue tradition d’innovations et constitue un lieu d’exception pour la création de nouvelles formes scientifiques et artistiques. Accueillir une artiste qui a toujours remis en question notre imagination et notre compréhension collective du monde du numérique rentre donc dans le cadre des missions d'Arts at CERN. Nous nous réjouissons d'accompagner Joan Heemskerk dans sa quête d'un nouveau langage, à travers le dialogue et le soutien de notre communauté », affirme Mónica Bello, qui dirige Arts at CERN. 

« Au centre d’art Copenhagen Contemporary, nous considérons les artistes comme les principaux explorateurs de la culture contemporaine. En tant que pionnière de l'art du numérique, Joan Heemskerk a remis en question notre conception de la technologie dès les premiers jours d'internet. C'est avec un immense plaisir que nous nous apprêtons à travailler à ses côtés sur un nouveau projet », déclare Marie Laurberg, directrice du centre Copenhagen Contemporary.

À propos de Joan Heemskerk:

L'art de Joan Heemskerk s'appuie sur de nombreux supports : la photographie et la vidéo, les logiciels, les jeux vidéos, les sites internet, l'art performatif et les installations. Joan Heemskerk est membre de JODI, un collectif fondé au milieu des années 1990, pionnier de l'art en ligne. Le collectif explore les conventions d'internet, des programmes informatiques et des jeux vidéo en perturbant leur langage numérique par le biais de visuels esthétiques, d'éléments d'interface, de codes et de fonctions, ou encore de bugs et de virus. JODI remet ainsi en question la relation entre la technologie informatique et ses utilisateurs, en ébranlant nos attentes vis-à-vis des fonctionnalités et des conventions des systèmes dont nous dépendons au quotidien.  

À propos du jury :

Le jury était composé de Mónica Bello, commissaire d'exposition et responsable d'Arts at CERN ; Irene Campolmi, conservatrice et chercheuse ; Vitor Cardoso, professeur de physique et chercheur du programme Villum à l'Insitut Niels Bohr, Université de Copenhague ; Marie Laurberg, directrice du centre d’art Copenhagen Contemporary ; Filipa Ramos, docteur en philosophie, écrivaine, commissaire d'exposition et conférencière à l'Institut Art Gender Nature, Académie Art and Design de Bâle ; Iliana Tatsi, commissaire d’exposition au sein de l'équipe chargée des expositions pour le Portail de la Science au CERN ; et Helga Timko, physicienne des accélérateurs au LHC et membre de la Commission culturelle du CERN.